La Maison Blanche rflchit un potentiel bannissement du minage des cryptomonnaies bases sur l’algorithme de preuve de travail comme le bitcoin et rejoint des suggestions similaires en UE

Les cryptomonnaies peuvent-elles mener lhumanit au chaos d au changement climatique ? Cest possible, si l’adoption de celles reconnues nergivores comme le bitcoin se fait des taux similaires ceux de technologies comme les cartes de crdit. Faut-il alors dtruire les rseaux informatiques sur lesquels elles reposent pour empcher que cela ne se produise ? La Maison-Blanche rflchit un potentiel bannissement du minage des cryptomonnaies bases sur lalgorithme de preuve de travail. Cest un positionnement qui rejoint celui du vice-prsident de l’Autorit europenne des marchs financiers qui sest prononc sur la question en dbut danne.

Le gouvernement amricain a la responsabilit d’assurer la stabilit du rseau lectrique, de permettre un avenir nergtique propre et de protger les communauts contre la pollution et le changement climatique et de protger les communauts de la pollution et des impacts du changement climatique , lit-on dans le rapport relatif aux rflexions sur un potentiel bannissement du minage des cryptomonnaies bases sur lalgorithme de preuve de travail.

Ce positionnement lui-mme rejoint celui du vice-prsident de l’Autorit europenne des marchs financiers qui sest voulu clair sur la question en dbut danne : lUE doit bannir le minage de cryptomonnaies qui sappuient sur lalgorithme de preuve de travail.

Sa sortie tait une redite du positionnement des directeurs gnraux de l’autorit sudoise de surveillance financire et de l’agence sudoise de protection de l’environnement : La mthode la plus courante pour produire des actifs cryptographiques ncessite d’normes quantits d’lectricit et gnre d’importantes missions de dioxyde de carbone. Les producteurs dactifs cryptographiques souhaitent utiliser davantage d’nergie renouvelable et sont de plus en plus prsents dans la rgion nordique. La Sude a besoin de l’nergie renouvelable vise par les producteurs dactifs cryptographiques pour la transition climatique de nos services essentiels et l’utilisation accrue par les mineurs menace notre capacit respecter l’accord de Paris. L’extraction dactifs cryptographiques forte intensit nergtique devrait donc tre interdite.

En effet, dans le cadre du systme de preuve de travail, les ordinateurs doivent rsoudre des nigmes mathmatiques afin de valider les transactions qui se produisent sur un rseau donn. Le processus est conu pour devenir plus difficile mesure que le nombre de blocs de transactions valides dans la chane augmente, ce qui signifie que plus de puissance de calcul – et donc d’nergie – est requise.

L’algorithme preuve du travail exige des utilisateurs qu’ils travaillent pour obtenir des rcompenses. Ce qui se traduit par des calculs cryptographiques qui doivent tre effectus afin de confirmer une transaction sur le rseau. Essentiellement, les mineurs sont en concurrence les uns avec les autres pour savoir qui va rsoudre le problme en premier. La solution au problme est galement connue sous le nom de hash . Chaque fois qu’un mineur parvient valider une transaction avec succs, en rsolvant les bons calculs, il reoit une rcompense sous la forme d’une monnaie cryptographique. La monnaie virtuelle qu’ils reoivent dpend du rseau sur lequel ils rsolvent ces transactions cryptographiques complexes. Par exemple, si un mineur valide une transaction effectue sur le rseau Bitcoin, il recevra une rcompense sous forme de bitcoin. Cela conduit une course aux armements parmi les mineurs, qui rivalisent pour tre le premier valider un nouveau bloc et rclamer le prix d’un nouveau jeton cryptographique : plus votre matriel est puissant, plus vous avez de chances d’obtenir le jeton.

Ces calculs cryptographiques ncessitent une grande puissance de calcul pour tre rsolus de faon efficace. Et il y a des centaines de milliers de mineurs qui sont tous en concurrence, seuls ou en groupe, pour rsoudre un bloc de transaction. Une fois qu’un mineur particulier a rsolu le bon problme et donc le bloc de transaction, tous les autres mineurs (nuds) en sont galement informs. Cela leur permet non seulement de passer au bloc suivant, mais aussi de s’assurer qu’il n’y a pas de problme de double dpense dans le rseau.

En utilisant une mthode de division du taux de hachage similaire celle du CBECI (Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index), une borne infrieure et une borne suprieure du matriel minier sont fournies. Bas sur cette mthode, Timothy Swanson, qui est galement professeur d’conomie des ressources l’Institut de hautes tudes internationales et du dveloppement de Genve, montre que les chanes de PoW consument en temps rel des ressources qui sont proportionnelles la valeur de la cryptomonnaie sous-jacente.

La consommation nergtique du rseau Bitcoin compare celle du rseau VISA illustre que le minage dun bitcoin produit une nergie suffisante pour faire 44 fois le tour du monde en voiture lectrique.

La Maison Blanche reflechit a un potentiel bannissement du minage

LEthereum, deuxime cryptomonnaie la capitalisation la plus importante, tait concerne par ces dveloppements puisque base initialement sur lalgorithme de preuve de travail. Son minage consommait selon les estimations plus d’nergie qu’un mnage amricain moyen n’en utilise en une journe. Le lancement de la phase Beacon Chain, la premire de la mise jour Ethereum 2.0, sest effectu avec succs et vient changer la donne. Le systme de validation par preuve de travail cde sa place celui dit preuve denjeu pour ce qui est de lEthereum. Limpact : rduire la consommation des transactions de 99 %. En effet, lEthereum avec lalgorithme de preuve de travail absorbait plus dnergie quun mnage moyen amricain, selon des estimations.

Bill Gates va dans le mme sens en indiquant quil faut explorer de nouveaux moyens de mise sur pied des monnaies cryptographiques. Il penche pour des cryptomonnaies du genre mises par des banques centrales et qui mettent de ct lune des plus-values les plus importantes du bitcoin : le transfert de valeur entre individus sans ncessit de l’intervention d’un tiers dit de confiance (banque). Une telle monnaie ne pourra pas tre utilise pour exiger des ranons ou pour du blanchiment , indique-t-il.

Qu’elles soient bases sur lalgorithme de preuve de travail ou sur celui dit preuve denjeu, limage descroquerie colle la peau des cryptomonnaies pour certains observateurs. Linitiateur du projet Mozilla a critiqu la fondation pour ladoption des paiements en cryptomonnaies lentame du mois de janvier. Motif : les cryptomonnaies sont des escroqueries de Ponzi qui incinrent la plante. Seulement l’exemple du Salvador (qui a adopt le bitcoin comme monnaie lgale) amne soulever la question de savoir si les cryptomonnaies ne peuvent pas tre le soutien dune rvolution montaire si elles bnficient de plus dadoption.

Source : Maison-Blanche

Et vous ?

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Le terme Ponzi est-il adapt comme qualificatif pour les monnaies cryptographiques ?

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Que pensez-vous de la dcision du Salvador d’adopter le bitcoin comme monnaie lgale ? Est-ce un exemple suivre ?

Voir aussi :

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Le bitcoin et d’autres cryptomonnaies bass sur l’algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critres environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Les pirates informatiques l’origine d’une prsume attaque par ransomware contre Kia exigent des millions de dollars en bitcoins, plusieurs services en ligne de la socit auraient t touchs

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Le bitcoin atteint une capitalisation boursire de 1000 milliards de dollars alors que le cot de la cryptomonnaie continue de grimper

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles La plupart des cadres financiers ne prvoient pas de dtenir le bitcoin comme actif d’entreprise, d’aprs une enqute de Gartner, seuls 5 % prvoient de le faire en 2021

We would love to say thanks to the writer of this short article for this incredible material

La Maison Blanche rflchit un potentiel bannissement du minage des cryptomonnaies bases sur l’algorithme de preuve de travail comme le bitcoin et rejoint des suggestions similaires en UE

Take a look at our social media accounts as well as other related pageshttps://metfabtech.com/related-pages/