Web3 : vers une nouvelle ère d’Internet ?

Va-t-on vers une nouvelle version d’Internet ? C’est en tout cas ce que soutiennent les partisans du Web3 ou Web 3.0. Que nous réserve cette innovation considérée comme majeure par les technophiles ? On fait le point.

Le Web3 : de quoi s’agit-il ?

Définition : qu’est-ce que le Web3 ?

Le Web3 constituerait une nouvelle version d’Internet décentralisée grâce à laquelle les utilisateurs garderaient le contrôle sur leurs données personnelles, notamment par le biais de la « blockchain » (chaîne de blocs en français). On doit l’origine du concept à Gavin Wood, co-fondateur d’Ethereum et grand acteur de la technologie blockchain. Le Britannique a inventé ce terme en 2014. Le concept sème toutefois encore la confusion. Les plus sceptiques évoquent un simple mot tendance, tandis que les investisseurs dépensent des milliards de dollars dans son développement.

Web1, Web2 et Web3

Pour bien comprendre ce que pourrait être le Web3, il semble nécessaire de s’intéresser aux versions qui l’ont précédé. Pour commencer, il y a eu le Web1, à la fin des années 1990. La version offrait simplement la possibilité de lire et de publier du contenu de base, sans réelle interaction. Le Web2 est ensuite né et avec lui l’idée d’un Internet participatif. Il s’agit d’ailleurs toujours de la version dans laquelle nous évoluons aujourd’hui, bien que les réseaux sociaux soient venus lui apporter une autre dimension.

Quelles nouveautés avec le Web3 ?

Le Web3 apparait comme une alternative décentralisée au « World Wide Web ». Cette version décentralisée du web serait construite grâce à la blockchain, une technologie permettant de stocker et de transmettre des informations et des fichiers sans organe central de contrôle, le tout de manière sécurisée et transparente.

Le Web3 impliquerait donc qu’Internet soit contrôlé par ses utilisateurs et non pas par des géants de la tech. Ces entreprises, comme Amazon, Meta (société mère de Facebook) ou Apple, ont collecté et utilisé une grande quantité de données personnelles et de contenus sans que les internautes en aient véritablement le contrôle. Ces derniers veulent désormais que la donne change.

Un concept qui fait l’objet de controverses

Si le Web3 constitue une révolution pour ses partisans, ses détracteurs ne sont pas de cet avis. La principale critique de la technologie Web3 réside dans le fait qu’elle ne serait pas à la hauteur de ses idéaux. A titre d’exemple, le co-fondateur de Twitter doute de son potentiel à redonner du pouvoir aux utilisateurs, estimant que les fonds de capital-risque finiront par en récupérer le contrôle. Elon Musk, le fondateur de Tesla et de SpaceX, qualifie quant à lui le concept de « ridicule ». L’homme le plus riche du monde a notamment tweeté : « Cela ressemble plus à un mot marketing à la mode qu’à la réalité en ce moment ». La consommation d’énergie des technologies blockchain est également décriée, tout comme le risque de renforcement de la fracture numérique. Il est vrai que jusqu’à présent, la mise en place du Web3 reste floue. A suivre…

(Crédit photo : iStock)

Article écrit par

Author

We would love to give thanks to the writer of this short article for this outstanding web content

Web3 : vers une nouvelle ère d’Internet ?

We have our social media profiles here and other pages related to them here.https://metfabtech.com/related-pages/