Tezos (XTZ) se met à jour pour le début d’année avec Lima

Tezos nous dévoile Lima, sa dernière mise à jour récemment adoptée, pour débuter cette nouvelle année en beauté. C’est le 12ème protocole qui vient améliorer cette blockchain de dernière génération. Lima est le résultat des efforts conjoints de Nomadic Labs, Marigold, TriliTech, Oxhead Alpha, Tarides, DaiLambda, Functori, de G.-B. Fefe en pseudonyme et Nicolas Ochem. Elle vient en remplacement du protocole Katmandou qui a été déployé en septembre 2022. La blockchain Tezos au principe de conception évolutif demeure fidèle à l’un de ses idéaux fondateurs : garantir une évolution constante de ses fonctionnalités, grâce à la participation de sa communauté. Là où certaines blockchains comme Bitcoin ont figé leur code dans le temps, Tezos offre une approche dynamique en phase avec les mutations récurrentes du Web3. C’est dans ce cadre que la mise à jour Lima s’inscrit. Découvrez avec nous le carnet de bord de ce voyage des Alpes népalaises à la côte péruvienne.

Tezos, la blockchain qui change la donne

Tezos (XTZ) s’est distinguée dès sa création en 2018 avec dans son empreinte un langage de smart contracts pensé pour faciliter la vérification formelle. Par ailleurs, c’est une blockchain évolutive, elle a été conçue pour ajouter des caractéristiques et des fonctionnalités grâce à son mécanisme de gouvernance on-chain.

Cette particularité minimise grandement le risque de hard forks présent dans les blockchains de première et de seconde générations.

De plus, la blockchain fondée par le couple Breitman se base sur un algorithme de consensus de type Proof-of-Stake ou preuve d’enjeu, de manière plus spécifique sur la forme du Liquid-Proof-Of Stake (LPoS) ou preuve d’enjeu liquide. Dans cette variante, les détendeurs de Tez peuvent les « déléguer » (ou staker) tout en préservant leur liquidité (ils ne sont jamais bloqués), et les validateurs de transactions font appel à des témoins ou endosseurs qui vérifient la conformité des opérations et approuvent les blocs créés.

Tout utilisateur qui souhaite devenir validateur ou baker doit, soit posséder un minimum de 6 000 Tez (XTZ), s’il souhaite valider des blocs seul, soit posséder au minimum 600 Tez, et se voir déléguer la différence par des détendeurs de Tez, afin d’atteindre le seuil de 6 000 Tez requis pour baker. De plus, les utilisateurs qui ne disposent pas de cette somme peuvent déléguer leurs Tez ainsi que les droits de vote qui y sont associés. Dans les deux cas, les utilisateurs touchent une récompense..

Dans la pratique, le consensus LPoS de Tezos s’avère être moins énergivore que ses concurrents. De ce fait, son impact écologique est considérablement réduit. Par ailleurs, il améliore la vitesse du réseau, allant jusqu’à 173 transactions par seconde (pour des transferts de Tez simple). 

Tezos face au bear market

Le bear market affecte l’ensemble de l’écosystème crypto. Le Tez (XTZ) n’y fait pas exception. La crypto de Tezos comme toutes les autres sur le marché reste volatile. Son cours actuel reflète le contexte actuel du marché des cryptos. D’après une évaluation Messari, le Tez (XTZ) continue de piquer du nez même si cette régression se rapproche plus de la stabilité au troisième trimestre 2022.

Néanmoins, cette tendance baissière est à nuancer pour jauger de la forme de Tezos. En effet, tout n’est pas noir pour la blockchain dont certains indicateurs sont au vert. Toujours d’après l’évaluation Messari, malgré que le nombre de traders NFT actifs est en baisse sur le Q2 et Q3, le volume de vente de NFT est en hausse pour le septième trimestre consécutif. Malgré un marché baissier prolongé, le volume des ventes de NFT a atteint un niveau record au troisième trimestre. La réduction du nombre de traders actifs, associée à un volume record, suggère que la croissance actuelle est organique et les utilisateurs sont susceptibles de continuer à utiliser le réseau.

De Katmandou à Lima

Avec cette nouvelle mise à jour, Tezos nous embarque sur la côte sud-américaine. Toutefois, pour passer de la capitale népalaise à Lima, un visa de la gouvernance on-chain de Tezos est nécessaire. Voyons quelles sont les formalités à remplir pour embarquer dans ce nouveau protocole.

Dans le cadre de la validation des opérations, les utilisateurs enregistrés en tant que validateur sur le réseau, disposent d’un droit de vote concernant les futures évolutions à apporter à la blockchain Tezos. Chaque proposition de mise à jour suit un processus bien défini en cinq étapes. Il faut compter environ deux mois par période pour compléter entièrement un processus.

La période de proposition

Les délégués soumettent des propositions d’amendements. La proposition ayant reçu le plus d’approbation est par la suite retenue. Il y a toutefois une limite de vingt propositions par délégué. En outre, une proposition doit obtenir au moins 5% du pouvoir de vote total, pour passer à la période d’exploration.

Dans le cas d’une absence de proposition ou d’un coude-à-coude entre deux soumissions, une autre période de proposition recommence. S’agissant de Lima, sa période de proposition allait du 8 octobre au 22 octobre 2022. Elle a été fructueuse puisque la proposition a été portée au niveau supérieur.

La période d’exploration

À ce stade, il ne demeure qu’une proposition. Les délégués décident de la suite à donner au processus. Autrement dit, ils soumettent la proposition à un vote pour continuer le processus ou l’arrêter. Si le quorum est atteint et que la proposition obtient la super-majorité de 80%, la proposition passe à l’étape suivante. Cependant, si la super-majorité n’est pas atteinte, elle revient à l’étape précédente.

Le « oui » l’a vivement emporté pour Lima. Le nombre de votes n’était pas très significatif, c’est ce que confirme l’indexeur TzKT :

Tezos - Période d’exploration de Lima
Période d’exploration de Lima

La période de cooldown

La communauté utilise cette période pour tester et discuter de la proposition dans le détail. C’est aussi l’occasion de prendre du recul pour les délégués afin de se préparer à la prochaine étape.

La période de promotion

La proposition suffisamment éprouvée par la communauté est soumise, une dernière fois, aux votes des délégués. Pour ce, les règles sont les mêmes que pour la période d’exploration, à savoir 80% de super majorité et un quorum minimum. Lorsque le vote est régulier et que le « oui » l’a emporté, la proposition est adoptée. De ce fait, Tezos passe à un nouveau protocole. Si par contre le vote ne remplit pas ces deux conditions, retour à la case départ. C’est la période de proposition qui recommence.

La période de promotion pour Lima allait du 20 novembre au 04 décembre. L’indexeur TzKT indique que le vote de promotion du protocole Lima a été concluant sans opposition comme suit :

Tezos - Période de promotion pour Lima
Période de promotion pour Lima

La période d’adoption

Cette phase permet à l’écosystème Tezos de se préparer à l’activation du protocole. En d’autres termes, les développeurs mettent à jour leurs nœuds et applications pour accueillir le  nouveau protocole. La mise à jour Lima est donc passée par toutes ces étapes pour être adoptée. Désormais, c’est la version d’exploitation d’Octez 15.1 que les utilisateurs devront télécharger pour lancer des nœuds et validateurs sur Tezos.

Embarquement pour Lima autour de 6 piliers 

Aujourd’hui, Tezos en est à son douzième protocole. D’anciennes modifications comme Lima ont apporté des changements notoires sur la blockchain. On peut citer par exemple la réduction des coûts de stockage avec Delphi.

Dans la modification Ithaca 2, le changement le plus notable a été le changement d’algorithme de consensus on-chain. Notamment avec le passage d’un consensus avec une finalité probabiliste de 5 à 6 blocs vers Tenderbake qui offre une finalité quasi instantanée avec une confirmation pour les opérations et 2 pour les blocs. C’est d’ailleurs la première fois qu’une telle modification voit le jour dans l’industrie avec l’approbation de la communauté.

Tezos n’en est donc pas à son coup d’essai en matière de mises à jour. La participation active de sa communauté représente le gage de son évolution constante. 

Tezos maintient la cadence du pipeline

Le travail sur le pipeline entamé au sein des protocoles précédents se poursuit. Il s’agit de séparer la validation de l’application des opérations de blocs dans le but d’augmenter le débit de la couche 1 de Tezos. Le résultat de cette implémentation  devrait donner lieu à une blockchain beaucoup plus rapide.

Alors que valider des opérations consiste à effectuer des contrôles de base comme vérifier la validité de la signature cryptographique, appliquer consiste en l’exécution du contenu complet de l’opération. Dans le premier cas, le processus est léger et va plus vite. Dans le second, il est plus intense et plus long pour le nœud. Sans compromettre la sécurité de la blockchain, Tezos œuvre pour une optimisation de ses opérations en privilégiant la validation en pipeline, par contrôles de base, et propagation rapide des ces opérations, avant application.

Plus en détail, le pipeline est le processus par lequel le stockage et la hiérarchisation des instructions sont exécutées par le processeur. Ce dernier exécute l’instruction suivant un ordre précis d’étapes à l’image d’une usine d’assemblage. Dans un environnement en pipeline comme celui de Tezos, il s’agit de réduire le nombre de fois où les blocs sont exécutés.

Des étapes de validation peuvent donc être exécutées en parallèle sans que tout le processus de validation ne soit achevé en totalité. Il s’agit de valider un ensemble de conditions préalables ainsi que des données essentielles sur le bloc afin de garantir leur exactitude.

Le onzième protocole de Tezos, Katmandou, avait déjà introduit un délai réduit pour chaque nœud en évitant la nécessité d’exécuter des opérations coûteuses en temps. L’objectif était de séparer la logique commerciale qui détermine si une opération peut être intégrée dans un bloc, de son inclusion effective dans le bloc.

Avec le protocole Lima, le pipeline ne se limite plus seulement aux opérations de gestion mais s’étend à toutes les autres classes d’opérations sur Tezos et aux blocs eux-mêmes. Ainsi, le nœud vérifiera uniquement la validité du bloc lorsqu’il en reçoit un nouveau avant de le transmettre aux autres pairs.

De nouvelles clés de consensus pour les bakers

Cette nouvelle fonctionnalité fera la joie des bakers qui l’ont fortement sollicité. Dans la mise à jour  Lima, ils disposent désormais d’une clé spéciale, distincte de celle de leur adresse publique pour la signature des blocs ou encore pour les opérations relatives aux consensus telles que les pré-endossements (l’approbation de blocs).

Les clés de consensus s’avèrent être d’une grande utilité pour les bakers, notamment en matière de sécurité. L’exemple le plus édifiant est celui de la perte d’accès. En effet, si un validateur est attaqué, il pourra toujours déployer une nouvelle configuration sous son adresse initiale grâce à Lima.

Cette nouvelle clé de consensus a été rendue possible grâce aux contributions de G.-B. Fefe (en anonyme) et Nicolas Ochem. Tezos ayant dans ses principes de récompenser les membres de sa communauté pour leur engagement, ces deux contributeurs ont respectivement reçu de la part du protocole Tezos 15 000 et 10 000 Tez (XTZ). C’est une success story qui motivera sûrement bien d’autres membres de la communauté Tezos.

Les tickets sont revisités avec Lima

L’introduction des tickets avait été possible par le protocole Edo, validé en février 2021. Les tickets sont un type de données qui permettent de façon assez élégante, de représenter des actifs fongibles, et non fongibles, échangeables à l’extérieur d’un smart contract. Ils leur permettent d’accorder des autorisations portables à d’autres smart contracts et d’échanger des jetons.

Au sein du protocole Lima, Tezos supprime la création, le stockage, le transfert de tickets à montant nul. En plus d’éliminer un désagrément, la blockchain s’offre une réduction de potentiels bugs sur les smart contracts.

Par ailleurs, une modification additionnelle a été apportée aux tickets. On peut maintenant savoir à partir des reçus qui est le propriétaire. De ce fait, les indexeurs peuvent en parcourant les reçus, tenir une table de suivi des comptes qui détiennent les tickets. Toutefois les opérations concernées sont uniquement le tandem mint/retrait dans un même contrat ainsi que les transferts entre contrats originaux.

Réamorçage obligatoire pour le réseau test Ghosnet

Ghostnet, le réseau de test semi-permanent de la blockchain Tezos permet de tester le nouveau protocole et d’anticiper sur d’éventuels problèmes de migration. Toutefois, il peut s’avérer que des difficultés persistent lorsqu’on passe sur le réseau principal. Cela avait été le cas lors de la mise jour du dernier protocole Katmandou.

Les VDF (Verifiable Delay Function) qui permettent d’améliorer le caractère aléatoire dans la sélection des bakers sont activées avec la même complexité que sur le réseau principal. Ce qui est bien fâcheux étant donné que les cycles sur Ghostnet sont quatre fois plus courts que ceux du Mainnet. Malheureusement, les développeurs ne disposaient pas d’assez de temps pour réaliser les calculs dans les délais impartis.  À ce titre, la complexité de la fonction VDF est désormais fixée à ¼ sur le réseau principal.

Au revoir le Liquidity Baking Sunset

Le Liquidity Baking est une fonctionnalité de la mise à jour Granada. Elle permet de minter une petite quantité de Tez (XTZ) à chaque bloc et la déposant à l’intérieur d’un smart contract, le CPMM (Constant Product Market-Making ou création de marché à produit constant en français), entre deux actifs : le Tez (XTZ) et le TzBTC. Cette portion de Tez (XTZ) additionnelle représente une incitation pour les fournisseurs de liquidités, autrement dit une récompense.

Le Sunset quant à lui correspond à la période d’extinction de cette incitation. En d’autres termes, c’est le délai dans lequel Tezos arrêtera de subventionner le Liquidity Baking. Avant Lima, cette subvention pour liquidity baking s’arrêtait de manière automatique à un niveau fixe si elle n’est pas renouvelée lors de la migration vers un nouveau protocole.

Cette période d’extinction est désormais désuète car la mise à jour Jakarta a introduit une fonction pour monitorer l’arrêt de la subvention par le biais d’un vote permettant de la réactiver ou de la désactiver. Le Liquidity Baking Sunset est donc hors-circuit dans Lima.

Suspension temporaire d’activité pour le Timelock

En raison d’une vulnérabilité découverte, la dépôt de nouveaux contrats utilisant le Timelock a été suspendu en attendant le développement d’un mécanisme plus sûr. Rappelons que le Timelock est une primitive cryptographique apportée par le protocole Hangzhou. Il cache de manière temporaire les données utiles d’une opération transmise à un smart contract pendant une période de temps supérieure à celle nécessaire pour l’inclusion de l’opération au bloc.

L’objectif du Timelock est de se prémunir contre des attaques de type front running, récurrentes sur les blockchains. Sans timelock, un utilisateur malveillant peut observer une transaction avant qu’elle ne soit incluse dans la blockchain. Cela génère une fuite d’information au niveau du réseau Peer-to-Peer et confère un avantage au front runner qui observe la transaction.

Pour conclure

Grâce à Lima, Tezos a une fois de plus réussi son pari d’assurer son évolution grâce à sa communauté, particulièrement avec sa gouvernance on-chain. C’est un exercice dans lequel elle excelle malgré le bear market actuel. Les nouvelles fonctionnalités sont offertes par une équipe de développement qui ne rechigne pas à la tâche. Ainsi, Tezos œuvre à sans cesse repousser les limites de l’innovation. C’est un atout majeur dans l’adoption massive d’une blockchain. D’aucuns considèrent Tezos comme étant la plus en phase avec la philosophie de Satoshi Nakamoto. Plusieurs acteurs de la TradFI lui font confiance pour gérer leur implémentation dans la blockchain. C’est le cas de la banque Société Générale par exemple. La blockchain Tezos séduit par sa scalabilité et son aptitude à s’améliorer à l’infini qui en font un acteur de taille, capable de se mesurer aux blockchains d’envergure comme Bitcoin ou Ethereum.

Tezos nous a d’ores et déjà donné un avant-goût de ce qui nous attend prochainement, notamment des rollups optimistes de dernière génération. Il s’agit d’Optimistic Rollups adaptés aux smart contracts ou Smart Rollups (SCORUs). Ces derniers ne permettent pas seulement de réaliser des smart contracts, ils exécuteront aussi n’importe quelle application distribuée au delà des smart contracts, comme par exemple des Layers 2 (même EVM compatible) ou des applications spécifiques pour la DeFi voire le gaming.Vous pouvez désormais tester cette fonctionnalité notoire sur le Mondaynet de Tezos.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L’équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l’investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.



We would love to say thanks to the author of this short article for this incredible content

Tezos (XTZ) se met à jour pour le début d’année avec Lima

Explore our social media profiles as well as other pages related to themhttps://metfabtech.com/related-pages/