Exclusif – Les tats-Unis ont demand les dossiers du PDG de Binance dans le cadre d’une enqute sur le blanchiment d’argent en crypto-monnaie. | Zone bourse

La section blanchiment d’argent du ministre de la Justice a demand Binance de remettre volontairement des messages de Zhao et de 12 autres cadres et partenaires sur des sujets tels que la dtection par la bourse de transactions illgales et le recrutement de clients amricains. Elle a galement demand tous les dossiers de la socit avec des instructions pour que “les documents soient dtruits, modifis ou retirs des dossiers de Binance” ou “transfrs des tats-Unis”.

La demande de dcembre 2020, qui n’a pas t signale prcdemment, faisait partie d’une enqute du ministre de la Justice sur la conformit de Binance avec les lois amricaines sur la criminalit financire qui est toujours en cours, ont dclar quatre personnes familires avec l’enqute.

Les autorits amricaines, ont dit ces personnes, cherchent savoir si Binance a viol la loi sur le secret bancaire. Celle-ci exige que les bourses de crypto-monnaies s’enregistrent auprs du dpartement du Trsor et se conforment aux exigences de lutte contre le blanchiment d’argent si elles mnent des activits “substantielles” aux tats-Unis. Cette loi, conue pour protger le systme financier amricain contre les financements illicites, prvoit des peines de prison pouvant aller jusqu’ 10 ans.

Reuters n’a pas pu tablir comment Binance et Zhao, l’une des personnalits les plus en vue du secteur de la crypto, ont rpondu la demande de la division criminelle du dpartement.

En rponse aux questions de Reuters sur la lettre et l’enqute, le directeur de la communication de Binance, Patrick Hillmann, a dclar : “Les rgulateurs du monde entier tendent la main tous les principaux changes de crypto pour mieux comprendre notre industrie. C’est un processus standard pour toute organisation rglemente et nous travaillons rgulirement avec les agences pour rpondre toutes les questions qu’elles peuvent avoir.” Binance a “une quipe de scurit et de conformit mondiale la pointe de l’industrie” avec plus de 500 employs, dont d’anciens rgulateurs et agents des forces de l’ordre, a ajout Hillmann.

Il n’a pas prcis comment Binance a rpondu la demande du ministre de la Justice. Un porte-parole du Dpartement a refus de commenter.

La demande rvle la vaste porte de l’enqute amricaine sur Binance. L’existence de cette enqute a t signale l’anne dernire par Bloomberg, mais jusqu’ prsent, on en savait peu sur elle. Une porte-parole de Binance a dclar Bloomberg l’poque : “Nous prenons nos obligations lgales trs au srieux et nous nous engageons avec les rgulateurs et les forces de l’ordre de manire collaborative.”

La lettre fait 29 demandes distinctes de documents produits depuis 2017, couvrant la gestion, la structure, les finances, la lutte contre le blanchiment d’argent et la conformit aux sanctions de la socit, ainsi que ses activits aux tats-Unis. “Il est demand Binance de produire tous les documents et matriels rpondant cette lettre en sa possession, sous sa garde ou sous son contrle”, est-il prcis.

Binance a t lanc par Zhao, connu sous le nom de CZ, Shanghai en 2017 et, en juillet, contrlait plus de la moiti des marchs mondiaux du commerce des crypto-monnaies, traitant des transactions d’une valeur de plus de 2 000 milliards de dollars ce mois-l. N en Chine et duqu au Canada, o il dtient la citoyennet, Zhao a dclar Bloomberg en mars qu’il sera bas dans un “avenir prvisible” Duba, qui a accord ce mois-l Binance une licence pour mener certaines oprations.

Cette anne, une srie d’articles de Reuters a rvl comment Binance a conduit sa croissance explosive tout en maintenant des contrles faibles sur les clients et en dissimulant des informations aux rgulateurs. Reuters a dcouvert que les lacunes du programme de conformit de Binance ont permis aux criminels de blanchir au moins 2,35 milliards de dollars de fonds illicites par le biais de la bourse, qui a galement servi des traders en Iran malgr les sanctions amricaines. Jusqu’ la mi-2021, les clients de Binance pouvaient changer des crypto-monnaies en s’inscrivant avec une simple adresse e-mail.

Binance a contest les conclusions de Reuters, les qualifiant de “dpasses”. La bourse a dclar qu’elle “favorise des normes industrielles plus leves” et cherche “amliorer encore notre capacit dtecter les activits cryptographiques illgales sur notre plateforme.” Elle a dclar qu’elle ne considrait pas que les calculs de Reuters sur les flux de fonds illicites taient exacts.

SCRUTINERIE AMRICAINE

Les bourses de crypto-monnaies font l’objet d’une surveillance accrue aux tats-Unis, o des personnalits gouvernementales de premier plan, dont la secrtaire au Trsor Janet Yellen, ont publiquement soutenu cette anne une plus grande rglementation du secteur. En fvrier, le ministre de la Justice a mis en place une quipe nationale de lutte contre les cryptomonnaies pour “s’attaquer la croissance de la criminalit impliquant ces technologies”, en mettant l’accent sur les changes.

Ce mois-l, les fondateurs d’une autre bourse, BitMEX, ont plaid coupable d’avoir viol la loi sur le secret bancaire et ont ensuite t condamns une priode de probation allant jusqu’ deux ans et demi. BitMEX a accept de payer une amende de 100 millions de dollars pour rgler des accusations distinctes de violation de la loi. BitMEX dclare maintenant qu’elle “s’est pleinement engage exploiter son activit en conformit avec toutes les lois applicables” et a ralis des “investissements substantiels” dans son programme de conformit.

La lettre 2020 du ministre de la Justice a t adresse Binance Holdings Ltd, une socit des les Camans, et Roberto Gonzalez, un avocat du cabinet Paul, Weiss bas Washington. Binance Holdings est propritaire de la marque Binance et, selon les dpts rglementaires, est dtenue par Zhao. Gonzalez et Paul, Weiss n’ont pas rpondu aux demandes de commentaires.

Binance a une structure d’entreprise opaque. Elle a refus de donner des dtails sur la proprit ou l’emplacement de sa principale bourse Binance.com, qui n’a pas accept de clients aux tats-Unis depuis la mi-2019. Les clients y sont plutt dirigs vers une bourse amricaine distincte appele Binance.US, qui est galement contrle par Zhao, selon les documents rglementaires. Binance.US s’est enregistr auprs du Trsor en 2019 ; la bourse principale ne l’a jamais fait.

Depuis l’anne dernire, plus d’une douzaine de rgulateurs financiers dans le monde ont mis des avertissements sur Binance, affirmant qu’il servait des utilisateurs sans licence ou violait les rgles de lutte contre le blanchiment d’argent. En juillet, la banque centrale nerlandaise a dclar qu’elle avait inflig Binance une amende de plus de 3 millions d’euros pour avoir opr en violation de ses lois sur la criminalit financire. Un porte-parole de Binance a dclar l’poque que l’amende marquait un “pivot dans notre collaboration continue” avec la banque centrale.

Dans la demande de 2020, le ministre de la Justice a cherch obtenir tous les documents identifiant les employs de Binance responsables de la conformit avec la loi sur le secret bancaire, les dtails de ses politiques de lutte contre la finance illgale et tous les rapports d’activit financire suspecte qu’elle a transmis aux autorits. Il a t demand Binance de fournir des informations sur toute transaction entre la bourse et des utilisateurs impliqus dans des ransomwares, le terrorisme et les marchs darknet, ainsi que ceux viss par les sanctions amricaines.

Le dpartement a galement demand des documents relatifs la “justification commerciale” de la cration de Binance.US. Il a demand les communications impliquant les 13 cadres et partenaires – y compris Zhao, son cofondateur Yi He, et son responsable de la conformit, Samuel Lim – au sujet de “la cration de Binance.US et de sa relation avec Binance”. Lim et He sont toujours chez Binance.

Reuters a rapport en janvier que Lim et d’autres employs de haut rang taient conscients que les contrles de blanchiment d’argent de Binance n’taient pas rigoureux, selon des messages de l’entreprise examins par l’agence de presse. Ni Lim ni Binance n’ont fait de commentaires sur ces messages.

En plus de la demande du ministre de la Justice, la Securities and Exchange Commission a mis une assignation l’oprateur de Binance.US, BAM Trading Services, le mme mois. L’assignation, examine par Reuters, exigeait que BAM remette des documents montrant si des employs travaillaient galement pour la bourse principale de Binance et quels services elle fournissait la socit amricaine.

Binance.US n’a pas rpondu aux questions de Reuters. La SEC a dclar qu’elle ne faisait pas de commentaires sur d’ventuelles enqutes.

We want to say thanks to the author of this post for this awesome web content

Exclusif – Les tats-Unis ont demand les dossiers du PDG de Binance dans le cadre d’une enqute sur le blanchiment d’argent en crypto-monnaie. | Zone bourse

You can find our social media profiles here and other pages on related topics here.https://metfabtech.com/related-pages/