Lorsque « Bored & Hungry » a ouvert ses portes à Long Beach en avril, l’établissement était non seulement décoré sur le thème de la populaire série de NFT Bored Apes, mais a en plus accepté des paiements en cryptomonnaies. Pourtant, moins de trois mois plus tard, dans un contexte de krash crypto qui a poussé certains investisseurs à chercher la porte de sortie, cette option de paiement n’est plus disponible.

Développé par Yuga Labs, le Bored Ape Yacht Club regroupe 10 000 images de profil « minted » sous forme de NFT sur la blockchain Ethereum. Son propriétaire reçoit un jeton non fongible pour prouver qu’il détient la seule version authentique de l’image.

Les images représentent un visage de singe avec des caractéristiques et des accessoires générés de manière aléatoire. Chacune de ces images présente un caractère unique. La raison pour laquelle le NFT Bored Ape Yacht Club fait l’objet d’une grande attention tient au fait que ces avatars se vendent pour des sommes considérables. Plus d’un milliard de dollars ont déjà été générés par la vente de ces avatars.

Pour la petite histoire, en septembre 2021, le développeur du jeu basé sur Ethereum « The Sandbox » a acheté un Bored Ape NFT pour 740 ETH, ce qui valait 2,9 millions de dollars à l’époque.

1656288781 883 le restaurant bored hungry sur le theme des

La valeur des avatars NFT Bored Apes est purement spéculative. Elle est totalement subjective, à la manière du prix de la raquette de Yannick Noah qu’il a utilisé pour remporter la finale de Roland-Garros en 1983. Toutefois, les prix n’ont pas atteint de tels sommets par pur hasard. Les célébrités et autres influenceurs du web ont joué un rôle clé dans l’essor de cette nouvelle mode. Les athlètes, musiciens et autres influenceurs choisissent ces NFT en guise d’avatars sur Twitter.

Par exemple, l’actrice Gwyneth Paltrow a publié un tweet sur le BoredApeYC, tandis que Jimmy Fallon a interviewé Paris Hilton sur ce sujet. De même, des rappeurs comme Snoop Dogg et Eminem se sont lancés. Ce dernier a dépensé 462 000 $ pour acquérir un avatar. Il n’en fallait pas plus pour que le grand public s’intéresse au phénomène, et lui confère aussitôt une certaine valeur.

Cependant, rejoindre le Bored Ape Yacht Club procure aussi certains avantages. Comme son nom l’indique, il s’agit en fait d’une société privée. Posséder l’un de ces NFT permet de devenir membre du club. Les membres peuvent accéder à un serveur Discord privé, et être invités à des fêtes exclusives où ils pourront croiser des célébrités. Posséder un Bored Ape permet d’accéder à d’autres NFT, pouvant être revendus pour des sommes massives. Ainsi, Yuga Labs a offert un NFT de chien du Bored Ape Kennel Club à tous les possesseurs de Bored Ape.

La hype continue avec le restaurant « Bored & Hungry»

En avril, le Bored & Hungry a ouvert ses portes à Long Beach, en Californie. Il s’agissait du premier restaurant Bored Ape Yacht Club. La particularité de ce restaurant Bored Ape est qu’il acceptait comme paiement, non seulement l’Ethereum (ETH) mais aussi l’ApeCoin (APE). Ce qui en a fait le premier restaurant à accepter la crypto-monnaie comme mode de paiement.

Le restaurant a été conçu par l’entrepreneur Andy Nguyen en partenariat avec Trill Burgers et Belief Burgers du rappeur Bun B. Connu pour créer des concepts alimentaires passionnants, il est également le co-fondateur de Afters Ice Cream, Matte Black Coffee, Pig Pen Delicacy, Portside Fish Co., Dough & Arrow, Banh Xeo Boys et plus encore.

Nguyen a acquis le NFT #6184 de la collection Bored Ape Yacht Club de Yuga Labs pour environ 250 000 dollars, lui permettant de mener à bien le projet. Les détenteurs de ces NFT disposent en effet des droits commerciaux sur leurs tokens et peuvent ainsi développer des business autour de leurs « singes blasés ». Le restaurateur possède également deux jetons de la collection secondaire BAYC : les Mutant Ape Yacht Club (MAYC).

Ainsi, armé de la propriété intellectuelle du Bored Ape Yacht Club (BAYC), Andy Nguyen a transformé l’espace pour montrer comment le potentiel marketing du BAYC et des NFT peut se traduire dans le monde réel avec son entreprise.

« L’objectif est de redonner à la communauté croissante du Web 3.0. Et d’ouvrir les portes à ceux qui veulent en savoir plus sur ce nouveau monde Web 3/NFT », a-t-il déclaré. « Notre travail est d’éduquer le public sur ce nouveau monde futur. Et montrez aux gens que vous pouvez créer une marque/entreprise à partir de cette propriété intellectuelle. Enlever la stigmatisation de “C’est juste un jpeg”. »

A noter qu’au lancement, les possesseurs de BAYC et MAYC ont bénéficié d’avantages, notamment de plats offerts.

1656288781 958 le restaurant bored hungry sur le theme des

Puis surviennent les krachs boursiers record qui frappent le marché des cryptomonnaies sur leur passage

Le monde de la crypto-monnaie traverse des difficultés, avec des prix qui chutent à des niveaux jamais vus depuis la fin de 2020. La chute est probablement due à plusieurs facteurs, notamment l’incertitude économique générale observée sur le marché boursier, l’inflation, la panique provoquée par les ventes massives des baleines, etc.

Cela n’a certainement pas aidé le secteur de la cryptomonnaie lorsque la cryptobanque londonienne Celsius Network à annoncer le gel des retraits, des échanges et des transferts entre comptes plus tôt ce mois-ci.

Celsius est un réseau de prêt peer-to-peer dans lequel les clients déposent des crypto-monnaies qui sont ensuite prêtées à d’autres. Les cryptobanques comme Celsius s’inspirent du modèle des banques traditionnelles. Elles mettent en commun les dépôts de cryptomonnaies comme le bitcoin et offrent des prêts et des intérêts, souvent supérieurs à 10 %, aux déposants. Le hic, c’est que ces nouveaux acteurs ne sont pas réglementés et que rien ne protège l’argent des déposants. De plus, ils ne sont pas assujettis à un seuil minimal de capital dans leurs réserves, contrairement aux institutions financières traditionnelles.

Dans les heures qui ont suivi l’annonce de Celsius, les valeurs des crypto-monnaies ont chuté : Bitcoin a chuté de 10 %, Ethereum a perdu 19 % de sa valeur et Dogecoin a perdu près de 15 % de sa valeur, soit environ 0,01 $. Dans son ensemble, le marché total des crytomonnaies pointait sous la barre symbolique des 1000 milliards $ US, contre 3 000 milliards de dollars en novembre dernier.

Dans le secteur de la crypto-monnaie, les entreprises se serrent la ceinture en s’attendant à ce que les récentes baisses de prix puissent durer un certain temps.

La société d’échange de crypto-monnaie et de portefeuille Crypto.com a annoncé qu’elle licenciait 260 employés, soit environ 5% de ses effectifs. Une semaine plus tôt, la bourse de crypto-monnaie Gemini, fondée par les frères Winkelvoss, avait annoncé qu’elle réduisait ses effectifs de 10 %. Les frères ont imputé les coupes dans leurs ressources humaines aux « conditions de marché turbulentes susceptibles de persister pendant un certain temps ».

L’une des plus grandes sociétés de crypto-monnaie, Coinbase, a récemment annoncé qu’elle gelait toute nouvelle embauche. Cela comprenait le retrait de certaines offres que les candidats avaient déjà acceptées. Le cours de l’action Coinbase a chuté de plus de 80 % depuis son pic de novembre dernier.

Le battement de tambour régulier des mauvaises nouvelles a conduit à des discussions sur le début d’un autre « hiver crypto ». Le monde de la crypto-monnaie a connu au moins trois de ces périodes. Pendant cette période de repli, il est courant qu’un nombre important de projets et d’entreprises liés à la crypto-monnaie échouent.

Depuis l’effondrement du marché géant, les sociétés de crypto ont licencié des employés et le Congrès a même fait les premiers pas vers la réglementation de l’industrie pour la première fois de l’histoire.

Et « Bored & Hungry » n’y échappe pas

Vendredi, le Los Angeles Times a rapporté que Bored & Hungry n’accepte plus la crypto-monnaie en échange de hamburgers ou de sodas végétaliens. Le quotidien a également déclaré que le propriétaire Andy Nguyen n’avait pas non plus répondu aux e-mails concernant le changement, bien qu’un caissier ait donné des réponses sans engagement et très peu de détails lorsque des questions lui ont été posé.

Avec les deux jetons dont la valeur a chuté de plus de 60% depuis début avril et subissant des fluctuations intra-journalières à deux chiffres, il serait compréhensible que toute entreprise hésite à les accepter à la place des dollars. Mais l’utilité peut aussi être un facteur. Lors de la grande ouverture du restaurant, un membre du personnel a déclaré au Times que les paiements crypto étaient lourds et largement ignorés par les clients.

Le rapport indique que les clients et les amateurs de burger ne semblent pas exactement perturbés par le retour en arrière du restaurant.

« Oui, ethereum est une monnaie dans le sens où vous pouvez l’échanger contre des NFT et des trucs comme ça… mais en ce qui concerne l’achat de nourriture et tout le reste, peut-être pas », a déclaré un investisseur en crypto au LA Times.

Un autre client du restaurant Bored & Hungry a déclaré au Los Angeles Times : « Les gens veulent garder leur ethereum. Ils ne vont pas vouloir l’utiliser ». Le client Richard Rubalcaba a déclaré : « Je ne sais pas comment [les achats de cryptomonnaie] fonctionneraient, avec le krach ».

De nombreux clients du restaurant ont déclaré qu’ils n’étaient pas des amateurs de cryptomonnaie purs et durs, et qu’ils fréquentaient simplement l’établissement pour la nourriture. Une cliente, Jessica Perez, a déclaré : « Nous le classons au même niveau que In-N-Out, peut-être même mieux ».

Le fait est que même si le marché de la crypto s’est effondré, il y a des clients prêts à acheter. Une startup a augmenté ses embauches et il y a au moins un planificateur financier qui dit aux clients de monter à bord. Que ces gens obtiennent plus qu’un repas de Bored Ape est une toute autre histoire.

Source : Los Angeles Times

Et vous ?

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles « Les cryptomonnaies ont ruiné ma vie ». La crise de la santé mentale frappe durement les investisseurs Bitcoin. Nombreux parmi ceux qui s’engagent n’ont pas de connaissance sur les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Les traders vendent eux-mêmes leurs propres NFT pour faire monter les prix, d’après un nouveau rapport de Chainalysis de nombreux traders de NFT se livrent à du “wash trading”

Les cryptomonnaies sont elles une gigantesque chaine de Ponzi Elles Environ 90 % des NFT n’auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam le cofondateur de Coinbase

We wish to thank the writer of this article for this outstanding content

Le restaurant Bored & Hungry, sur le thme des NFT Bored Apes, n’accepte plus de paiement en cryptomonnaies suite la chute vertigineuse du march

You can find our social media profiles here as well as other related pages herehttps://metfabtech.com/related-pages/