NFT : Le parcours improbable des Bored Ape Yacht Club (BAYC)

Malin comme un singe – Pour les deux ou trois au fond qui n’auraient pas suivi, Bored Ape Yacht Club (BAYC) est une collection d’avatars simiens, qui ont été générés de façon procédurale par un algorithme dans un style cartoon. Bien qu’elle soit dorénavant une collection NFT très célèbre et que de nombreuses célébrités de différents milieux se les arrachent à prix d’or, rien ne prédestinait les Bored Ape Yacht Club à prendre la place de leader dans cette industrie. Pourtant, la révolution des singes est bel et bien en marche.

Des singes à la conquête du secteur des NFT

«Let’s make a NFT»

Message de Wylie à Greg lui soumettant son idée (avec une bonne dose de storytelling)

Le projet des Bored Ape Yacht Club est sorti tout droit de l’imagination de 4 amis cachés derrière les pseudonymes de : Gargamel, Gordon, Tomato, and Sass.

Gargamel et Gordon, alias Wylie Aronow et Greg Solano, qui ont été doxxed par BuzzFeed, ont tous les deux connu les cryptomonnaies pour la première fois en 2017. Selon eux, cette époque était particulière notamment sur le Crypto Twitter, car le secteur était en pleine effervescence :

« Vous pouviez lire tout ce qu’il y avait sur Crypto Twitter et ne faire qu’effleurer la surface de ce qui se passait. De plus, il y avait un véritable attrait pour les personnages fous que vous rencontriez en faisant défiler Crypto Twitter à la recherche d’alpha (ou plutôt à la recherche du prochain shitcoin). [Il y avait] tant de millionnaires (et beaucoup de faux) avec des photos de profil d’anime qui postaient des mèmes les uns pour les autres. »

Gargamel et Gordon n’étaient encore qu’à deux et ont contribué à leur manière à l’écosystème crypto en lisant beaucoup de contenus disponibles sur internet, en dépensant de l’argent, en gagnant puis en perdant tout ce qu’ils avaient gagné. Nous sommes à peu près tous passés par là.

Une collection NFT à l’origine des Bored Ape

Au début de l’année 2021, les deux compères découvrirent ce qui finira par devenir le standard des NFT : The Hashmasks. Cette collection de portraits abstraits fut créée par une entreprise suisse basée à Zurich appelée : Suum Cuique Labs. Elle était, d’une certaine manière, le fruit d’une rencontre entre le marché de l’art et les communautés numériques. A l’ère des confinements et de l’accès à internet haut débit. À la suite de la collection des Hashmasks s’ensuivit l’arrivée d’autres collections NFT. Elles rencontrèrent également un franc succès comme les Crypto Kitties et les Cryptopunks.

NFT de la collection CryptoKitties
Exemple d’un CryptoKitties
Exemplaire d'un NFT de la collection Cryptopunks
Exemple d‘un Cryptopunks

Mais ce sont bel et bien les Hashmasks qui marquèrent Gargamel et Gordon :

« Mais [avec les] Hashmasks [on] a eu l’impression que pour la première fois, les aspects techniques d’un projet NFT n’étaient pas vraiment importants. C’était un projet artistique qui utilisait la blockchain et la technologie NFT comme support. Sans rien faire de fou techniquement parlant, il [le projet The Hashmasks] a poussé tout l’espace [NFT] vers l’avant. »

NFT The Trump de la collection The Hashmasks
Exemplaire du NFT The Trump de la collection The Hashmasks

Ils avaient l’idée, mais il leur manquait le bagage technique. C’est alors qu’ils renvoyèrent un second SMS pour embarquer Tomato et Sass dans leur nouvelle aventure.

L’équipe Bored Ape s’agrandit

Capture d'écran de ce qui aurait été la conversation entre les deux amis
Capture d’écran de ce qui aurait été la conversation entre les deux amis

Au fur et à mesure de leurs pérégrinations dans le domaine des NFT, la bande de potes se rendit compte qu’il ne s’agissait pas simplement d’images inscrites sur la blockchain. Il s’agissait d’un changement de paradigme du contenu digital dont nous pourrions devenir propriétaires. A l’image de ce que nous trouvions déjà sur le marché de l’art, mais cette fois-ci applique à l’image de profil.

Mais ce n’est pas tout, puisque les NFT pouvaient devenir des sortes de clefs. Ce qui permettrait à leurs possesseurs d’avoir accès à un club privé, leur offrant divers avantages comme du contenu exclusif ou l’accès à des évènements privés qui leur seront destinés.

Origines des singes de la collection NFT Bored Ape

Si beaucoup peuvent se demander : « pourquoi des singes plutôt qu’un autre animal ? ». C’est, tout simplement, que les cofondateurs sont présents sur le marché des cryptos depuis 2017. Si vous aussi avez connu cette époque, vous avez sûrement fait vos armes sur des shitcoins et à plus forte raison si vous avez arpenté les dédales de la Binance Smart Chain (BSC) devenue dernièrement la BNB Chain, lors de son lancement en septembre 2020.

Ce comportement qui se résume à se jeter sur un shitcoin, dans l’espoir de faire un x100 dans les heures qui suivent, est souvent assimilé à ce que la communauté appelle : « un comportement de singe ». Au point que le nom commun « Ape » (singe en français) est devenu un verbe « to ape » qui qualifie ce comportement.

Pour la petite anecdote, les NFT les plus précieux de la collection des Cryptopunks sont ceux à l’effigie de singes.

Les Cryptopunks sont ceux qui se vendent le plus cher dans la collection
Exemple de Ape punk

Mais ce n’est pas tout ! Nous avons le projet, nous avons la technique, nous avons l’idée, mais il manque un ingrédient… La représentation graphique ! Car oui ce n’est pas tout de monter un projet encore faut-il pouvoir décliner les singes sous plusieurs formes différentes.

Direction artistique des Bored Ape Yacht Club

C’est alors que les 4 copains font appel à une équipe d’illustrateurs indépendants. Vous pouvez les retrouver sur Twitter sous les pseudos de @allseeingseneca, @migwashere, @thomasdagley, @lovans et @1800seandotcom.

Twitter de @allseeingseneca
@allseeingsenecaSource : Twitter
Compte Twitter de @migwashere
@migwashereSource : Twitter
Tweet de @thomasdagsley sur Twitter
@thomasdagleySource : Twitter

allseeingseneca a travaillé pendant 4 jours sur la création des personnages de base, migwashere et thomasdagley,. Eux, se sont concentrés sur toutes les sortes d’expressions, de vêtements, d’accessoires et de la conception du club lui-même.

Puis vint une version alternative des Bored Ape Yacht Club… Les Mutant Ape Yacht Club. Ils ont également été créés par des artistes indépendants, dont faisait encore partie thomasdagley rejoint par lovans et 1800seandotcom.

Compte Twitter de @lovans
Twitter de @lovans
Compte Twitter de @1800seandotcom
Twitter de @1800seandotcom

Et c’est ainsi que les Bored Ape virent le jour…

>> Envie de vous la raconter devant vos potes avec votre BAYC ? Inscrivez-vous sur SwissBorg (lien affilié) <<

Campagne marketing de la collection NFT Bored Ape

Commercialisation des NFT

La collection Bored Ape Yacht Club a été lancée lors d’une prévente d’une semaine le 23 avril 2021. Le coût de chaque Bored Ape était de 0.08ETH, ce qui représentait ~220 $ à l’époque.

Screenshot du Tweet annonçant le lancement de la collection NFT Bored Ape Yacht Club
Tweet du lancement de la collection BAYC

Le 1er mai 2021, Bored Ape devient le smart contract le plus utilisé du réseau Ethereum . Il vole même la vedette, l’espace d’un instant à Uniswap ! Ce que n’a pas manqué de critiquer Vitalik Buterin dans une récente interview accordée au Times. Car cela avait contribué à la hausse des frais de transaction du réseau.

Une campagne marketing centrée autour de sa communauté NFT

Toute la communication autour du projet Bored Ape s’est déroulée sur un serveur Discord. Dorénavant il compte plus de 160 000 membres.

Que ce soit le lancement de la radio BAYC ou la vente de merch (parti en 6 minutes) tout passait par le serveur Discord et Twitter. Ce qui a permis de réduire les coûts en se passant de certains intermédiaires. Mais l’équipe s’est finalement résolue à passer par un prestataire aux vues de la hype qu’avait généré cette collection NFT.

Parmi les autres canaux d’acquisition, BAYC a lancé un casino sur Decentraland. Ils collaborent avec The Hundreds pour une collection essentiellement orientée vers le textile. Le 28 août 2021 que Yuga Labs lança la collection Mutant Ape.

Le lancement se fit par le airdrop de « sérums mutants » aux propriétaires de BAYC, ce qui leur a permis de muter leurs Bored Apes en Mutant Ape, frappant de la même manière 20 000 nouveaux exemplaires dans le processus. Les propriétaires de BAYC pouvaient également vendre leurs sérums sur le Bored Ape Chemistry Club (le marché officiel des sérums NFT permettant les mutations).

Les Mutant Serum permettant de transformer son Bored Ape se vendent encore plus centaines de milliers de dollars
Les Mutant Serum s’échangent encore plus de 170.000 $

Yuga Labs a également donné aux propriétaires de BAYC et MAYC, la possibilité de récupérer dans un délai d’une semaine un Bored Ape Kennel Club. Le BAKC est un NFT unique inspiré de Shiba Inu créé en juin 2021 lors du lancement du Kennel Club.

Les propriétaires ont pu acquérir un NFT à l'effigie d'un Shiba
Exemple de BAKC envoyé au propriétaires de Bored Ape

Nous aurions pu continuer encore longtemps comme ça. Cependant l’énumération complète des événements, campagnes de promotions organisées et partenariats de l’équipe serait trop longue.

Bored Ape a réussi à fédérer une communauté autour de ses NFT, grâce à une campagne marketing très bien pensée. Les membres de la communauté BAYC pouvaient se retrouver à la fois sur discord, mais également dans le monde réel. En effet, les membres du club très select de possesseurs de BAYC peuvent également se rencontrer lors d’évènements organisés par Yuga Labs.

La collection Ape Bored a donc réussi à dépasser le stade de simple NFT pour devenir un phénomène de mode, qui a attiré une autre clientèle que celle des amateurs de cryptomonnaies.

>> Besoin d’ETH pour acheter un Bored Ape ? Inscrivez-vous sur SwissBorg (lien affilié). <<

Un succès qui dépasse l’univers des cryptomonnaies et des NFT

Le NFT Bored Ape comme marqueur social

Certes, la campagne de communication de Yuga Labs — spécialisée dans le marketing Web3 — était bien rodée et tout a été fait pour que la collection puisse rencontrer le succès. Mais l’engouement autour de Bored Ape a pris une tout autre tournure. En effet, lorsque des célébrités de différents secteurs ont commencé à acquérir ces JPEG sur internet pour des montants à 6 chiffres.

L’un des premiers acquéreurs qui ont permis à la collection BAYC de se faire connaître du grand public fut Stephen Curry, qui a acquis le Bored Ape #7990 pour 55ETH soit 180 000 $ en août 2021.

Stephen Curry, joueur de basket NBA marque un panier à 3 points et craque pour un Bored Ape à 180 000$

Ndlr : il est fort probable qu’il ait été incité à le faire, mais rien ne peut le prouver.

Puis de plus en plus de célébrités se sont prises au jeu des NFT. Que ce soit son collègue Shaquille O’Neal, mais également des célébrités issues du milieu du secteur de la musique, telles que Eminem, Madonna ou DJ Khaled. Ce qui a contribué à propulser cette collection au sommet de la chaîne alimentaire. Car au moment d’écrire ces lignes, la capitalisation boursière de la collection a dépassé les 3,5 milliards de dollars.

2021 fut l’année durant laquelle le grand public a commencé à entendre parler des NFT, se demandant : « mais qui diable peut donc acheter des images plusieurs centaines de milliers d’euros !? ».

Madame Michu a probablement eu un début de réponse devant son poste de télévision, lorsque Jimmy Fallon reçut sur son plateau Paris Hilton en janvier 2022. Il a exposé devant des millions de spectateurs éberlués des versions imprimées de leurs BAYC, achetés respectivement 216 000 $ pour Jimmy Fallon et 300 000 $ pour Paris Hilton.

Screenshot de l'émission de Jimmy Fallon présentant l'acquisition de Paris Hilton un NFT Bored Ape
Paris Hilton invitée sur le plateau de l’émission de Jimmy Fallon

Cependant, le succès ne vient pas sans quelques gravillons projetés à la face de ceux qui réussissent. La collection n’a pas nécessairement fait l’unanimité, du moins chez quelques personnes.

Les Bored Ape devenus les rois de la jungle des NFT

En effet, Ryder Ripps, un directeur créatif connu pour avoir travaillé avec Kanye West avait lancé une polémique autour des BAYC. Puisqu’il accusait les créateurs d’avoir caché des messages subliminaux autour du nazisme dans la collection NFT. La codirectrice de Yuga Labs, Nicole Muniz, s’est exprimée dans une interview accordée à Input Mag au sujet de ces allégations, caractérisant le comportement de Ripps comme « agressif », « blessant » et « malaisant ».

Tweet de Ryder Ripps accusant les créateurs de Bored Ape Yacht Club se s'être inspirés d'un logo nazi
Tweet de Ryder Ripps

Input Mag a consulté des experts de l’organisation juive Anti-Defamation League (ADL), qui mettent en doute les preuves de Ripps. Mark Pitcavage — chercheur principal au centre sur l’extrémisme de l’ADL — qui a souvent été appelé en tant qu’expert lors d’affaires judiciaires s’est également exprimé à ce sujet :

« Le Nazi Totenkopf est une conception graphique très spécifique d’un crâne et d’os croisés »

Mark Pitcavage

Image allant jusqu'à la superposition des deux logos

Image de Ryder Ripps

« Et le crâne de singe ne lui ressemble en rien sauf dans la mesure où tous les crânes se ressemblent à un certain degré. »

Mark Pitcavage

Capture d'écran d'un utilisateur de Twitter affirmant que les oreilles d'un des Bored Ape fait référence à celles portées par Hitler.
Il n’en fallait pas plus pour allumer la machine à complots et à trolls de Twitter

Ryder Ripps a construit toute une argumentation autour de ces messages subliminaux. Vous pourrez trouver l’ensemble des points qu’il soulève sur le site de Input Mag.

D’autres polémiques tournent également autour de cette notion de racisme. Cependant, rien n’a pour l’heure été démontrée de manière définitive et consensuelle.

La planète des singes

Dernièrement, plusieurs nouvelles ont fait l’effet d’une bombe dans l’écosystème NFT. Celle annonçant que l’entreprise Yuga Labs a racheté la propriété intellectuelle des Cryptopunks et Meetbits. Mais également, celle qui a annoncé le lancement du jeton BAYC : le ApeCoin.

Le token de gouvernance ApeCoin a été lancé le 16 mars 2022

Le Apecoin est un token ERC-20 dédié à la gouvernance de la ApeCoinDAO, géré par la Ape Foundation. Le nombre de jetons est limité à 1 milliard et ils seront déverrouillés de manière progressive durant 48 mois.

La distribution des tokens est organisée de la manière suivante :

  • 150 millions ont été airdrop aux possesseurs de BAYC et MAYC
  • 117,5 millions furent débloqués au lancement
  • Le reste sera débloqué tous les mois sur une période de 4 ans

Le ApeCoin a atteint un prix maximum situé autour des 39,40 $ et se situe, au moment d’écrire ces lignes, autour des 13 $.

Après avoir remonté la chaîne alimentaire des NFT pour s’imposer comme leader du marché et s’être construit une très forte communauté. L’entreprise Yuga Labs va bientôt se lancer dans le métavers, qui prendra peut-être l’allure d’un monde où les singes auront pris le pouvoir. Il ne nous reste plus qu’à voir à quoi va ressembler ce métavers et de voir si l’entreprise Yuga Labs va réussir à réitérer le tour de force qu’elle a réalisé dans le monde du NFT. La révolution des singes est en marche.

L’art simiesque ne vous laisse pas indifférent et vous rêvez d’ajouter un Bored Ape à votre collection de NFT ? Qu’à cela ne tienne, achetez vos premiers ETH en vous inscrivant sur SwissBorg. Pendant quelques jours encore, vous pouvez obtenir jusqu’à 200€ en cryptomonnaies (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€).

We wish to give thanks to the writer of this article for this remarkable material

NFT : Le parcours improbable des Bored Ape Yacht Club (BAYC)

Check out our social media profiles as well as other pages that are related to them.https://metfabtech.com/related-pages/